Vous êtes ici : Accueil > L'UMR > Résonance plasmon et développements instrumentaux vers la conception de biopuces et biocapteurs innovants

Karim Vindas Yassine

Résonance plasmon et développements instrumentaux vers la conception de biopuces et biocapteurs innovants

Publié le 14 décembre 2017


Thèse soutenue le 14 décembre 2017 pour obtenir le grade de docteur de la Communauté Université Grenoble Alpes - Spécialité : Physique pour les Sciences du Vivant

Résumé :
Ce travail de thèse porte sur la conception d’un « laboratoire-sur-fibre » original dédié à l’analyse moléculaire à distance, sans marquage et in vivo compatible dans l’avenir avec les examens endoscopiques et dédié à l’assistance aux diagnostiques. Notre approche est basée sur l’utilisation de faisceaux de fibres microstructurés. Lorsqu’ils sont correctement conçus et recouverts d’une couche d’or, ces assemblages de fibres présentent des propriétés plasmoniques intéressantes. Dans un premier temps, le modèle numérique utilisé pour atteindre une meilleure compréhension des phénomènes physiques impliqués dans l’optimisation de la sensibilité des capteurs est expliqué. Les simulations, basées sur l’optique géométrique, ont été utilisées pour optimiser la géométrie des pointes et l’épaisseur de la couche d’or dans le but d’améliorer les performances analytiques et permettre ainsi des détections d’interactions biochimiques. Le processus de fabrication des capteurs est ensuite expliqué depuis leur structuration par gravure chimique effectuée à l’ISM (Bordeaux) jusqu’à leur métallisation réalisée au CEA Grenoble. Une comparaison entre les comportements théoriques et expérimentaux et alors menée pour comprendre l’influence de l’hétérogénéité du dépôt d’or et des surfaces gravées sur la sensibilité optique. Ces propriétés optiques sont ensuite exploitées jusqu’à la preuve de concept d’analyses biochimiques déportées. Cette étape a été réalisée en deux temps : d’abord la sensibilité à l’indice local a été démontrée en détectant l’adsorption d’une couche organique auto-assemblée et ensuite un suivi de l’interaction spécifique entre deux brins d’ADN complémentaires a été effectué. Le manuscrit s’achève par une analyse des aspects plus complexes liés à la nature peu multimodale des fibres présentes dans le faisceau. La théorie des guides d’ondes est alors utilisée pour expliquer l’influence du caractère modal de la propagation de la lumière sur les réponses des fibres optiques.

Jury :
Président : Prof. Éric LACOT
Rapporteur : Dr Christophe Caucheteur
Rapporteur : Dr Hervé Rigneault
Examinateur : Dr Aude Barbara
Examinateur :  Dr Elodie Engel
Examinateur :  Prof. Neso Sojic
Directeur de thèse : Dr Arnaud Buhot
Co-direction : Dr Loïc Leroy et Dr Elodie Engel

Mots clés :
Biocapteurs, Fibres Optiques, Multiplexage

Thèse en ligne.