Vous êtes ici : Accueil > L'UMR > Agrégats géants d'uranium en couverture de Angewandte Chemie

Fait marquant

Agrégats géants d'uranium en couverture de Angewandte Chemie


Nos travaux présentent une méthode reproductible de synthèse des clusters nanométriques d'oxyde et d'hydroxyde d'actinides à partir de l'hydrolyse stœchiométrique d’uranium de faible valence en milieu non aqueux.

Publié le 12 mai 2011

Les clusters nanométriques d'oxyde et d'hydroxyde d'actinides (uranium, plutonium) jouent un rôle important dans la technologie pour l'industrie nucléaire, dans la migration des actinides libérés dans l'environnement par l'extraction minière, la production d'énergie ou l'armement, et dans les stratégies d'assainissement associées. La formation de nanoparticules est susceptible d'affecter la mobilité de l'uranium et de limiter l'efficacité de la réduction microbienne dans l'immobilisation des actinides.

L'article présente une méthode reproductible de synthèse de ces agrégats à partir de l'hydrolyse stœchiométrique d’uranium de faible valence en milieu non aqueux. La taille de l’agrégat peut être contrôlée par le choix du solvant et de la base organique, conduisant par exemple à un composé U16 qui est le plus gros cluster d’UIV synthétisé à ce jour. Les topologies des agrégats fabriqués ici sont totalement inédites : U10O14 et U16O24. Ces oxydes de taille nanométrique offrent des modèles utiles pour comprendre la chimie des oxydes massifs ou colloïdaux.

Haut de page